Enterrement social digital

Non, non, je n’ai pas de pensée morbide, rassurez-vous !

Cependant, recevant une invitation LinkedIn d’une personne que je savais être décédée je me suis posée des questions … et si cela m’arrivait ?

Avais-je envie de continuer à vivre à travers les réseaux sociaux tout en étant conservé dans un bol à l’état de cendres ? (Je souhaite effectivement être incinéré … après que la science ait pu récupérer ce qu’elle pouvait sur le corps …).

Forcément je serais moins actif … ceci étant des gens pourraient continuer à « liker » (ou tout autre action selon le réseau) ce que j’aurais fait. Perso, cela ne me dérangerait pas vraiment (vu mon état) mais cela pourrait ne pas plaire du tout à mes proches.

Sachant que j’ai acté que la sous question suivante n’avait que peu d’intérêt pratique : s’il y a une vie après la mort – genre paradis, enfer ou autre – peut-on (ou pourra-t-on un jour) se connecter aux réseaux (dits) sociaux ? ce serait fun de discuter du bout de gras avec un ancêtre … Et en cas de réincarnation, peut-on accéder aux différents comptes des existences passées ? (La preuve n’étant pas forcément simple à communiquer …)

Bref, je trouve qu’il serait plus « humain » que quelqu’un supprime tous mes comptes. Quitte à être mort, autant l’être pour de bon.

PS : s’il n’y a pas de dernières volontés écrites et partagées et que tous les « ayants droits » ne sont pas d’accord entre eux ? qui a le dernier mot ?

Je me suis donc renseigné pour savoir comment cela devrait se passer … bonjour l’ambiance … ça donne envie ! je plains sincèrement la personne qui devra s’en occuper …

Cf. ci-dessous dans les annexes

Encore faut-il que la personne en question sache que j’avais des comptes … il faudrait donc que je lui dise (c’est bien le cas, vive la confiance dans le couple). Mais imaginons que j’ai pour diverses raisons créées des identités secrètes.

Prenons un exemple : je suis membre (en douce, je veux que personne ne le sache) d’une secte qui va lire – déguisé dans un grand drap couleur arc en ciel – dans les bois des anciens numéros de fluide glacial (pourquoi pas !). Cette secte a un compte FB secret … et j’ai du coup une identité FB secrète.  On arrive donc à la situation ou mes existences secrètes et virtuelles (sur les réseaux) survivent alors mes existences publiques et corporelles ont disparu. Etrange non ?

Autre solution : enregistrer identifiants et mots de passe sur une clé USB sécurisée ou sur un compte commun, dont le mot de passe n’est connu que par les deux personnes (voir carrément un groupe de personnes).

Pas si bête …

Ce sera nettement plus facile de fermer mes comptes en se connectant à ma place !

Et cerise sur le cadeau, cela pourrait même se faire de mon vivant et à l’insu de mon plein gré. En fait, non bien sûr, car je fais confiance aux personnes en question. Oui mais si on se fâche ? et si l’autre dans un accès de colère commet l’irréparable ? (voir après si moi je le fais rien que pour l’emmerder vu que lui ou elle vient de faire chier).

Cela donnerait un peu ça :

Annie et Paul s’aimait et partageait tout. Mais un jour, ils se fâchèrent grave. Alors, immédiatement et avant toute chose, ils partirent en courant chacun de son côté avec son téléphone intelligent pour très vite changer ses identifiants et ensuite voir ce qu’ils pourraient faire avec les identifiants de l’autre comme ânerie. N’importe quoi !

Bref … on savait déjà qu’avoir une double vie était compliqué. Je découvre qu’avoir une vie sociale numérique (en complément de la vie sociale physique du monde réelle) n’est pas si simple …

Next step : je vais en parler avec mon épouse pour voir ce qu’elle en pense pour mon cas et son cas …

            RAS, ce n’est pas grave, on fera avec

            Partageons les identifiants

            Ne partageons pas mais faisons le nécessaire ensuite

            Quittons dès maintenant tous les réseaux

PS : j’adore la créativité marketing de ces réseaux : vous pouvez transformer le compte du défunt en compte de commémoration … encore mieux que la pierre tombale .. vous pourrez publier une pensée sur son mur à chaque anniversaire … et au  bout de mille pensées il sera le mort le plus commémoré .. et sa photo apparaitra en mode public avec sponsoring gratuit pour dire à tout le monde comment il était aimé … du grand n’importe quoi …

Et vous ? cela vous inspire quoi ?

Annexes promises

Décès d’un proche : comment supprimer ses comptes de réseaux sociaux ?

Vous devez fournir des preuves

Si vous ne disposez pas de ces informations, il va falloir fermer les comptes en passant par l’extérieur, c’est-à-dire en envoyant des demandes au fournisseur du service. Vous devrez prouver que la personne est décédée et que vous faites partie de sa famille proche ou que vous êtes son héritier. Pour cela, il vous faut disposer en général de plusieurs éléments :

  • Le certificat de décès du défunt
  • Une preuve que vous faites partie de la famille
  • Une pièce d’identité

Dans la majorité des cas, les fournisseurs de comptes et de services Internet ne communiquent pas le mot de passe d’une personne décédée. De plus, les comptes et leur contenu ne sont pas transférables. Il n’est donc pas possible pour la famille d’avoir accès aux données du défunt.

Voici les démarches à effectuer pour les principaux services et réseaux sociaux :

Google

Il faut se rendre sur le centre d’aide de Google et remplir un formulaire. La procédure est compliquée, car Google demande des documents en anglais ou une traduction certifiée conforme, délivrée par un traducteur professionnel. Vous devez fournir une copie numérisée de l’acte de décès, ainsi que de votre carte d’identité ou de votre permis de conduire. Et si vous désirez obtenir des éléments du compte, par exemple des photos, il faut obtenir une ordonnance auprès d’un tribunal des Etats-Unis !

Toutefois, Google permet à un utilisateur de décider à l’avance ce que va devenir son compte, en cas de décès. Pour cela, il faut utiliser le gestionnaire de compte inactif.

Ce gestionnaire permet de décider à partir de quel délai le compte est considéré comme inactif et s’il faut le supprimer ou non. Vous pouvez aussi préciser quelles sont les personnes à prévenir et quelles sont les données que vous souhaitez partager avec elles.

Apple

Il faut passer par le service d’assistance pour demander la fermeture du compte de l’utilisateur décédé. Cliquez sur Identifiant Apple puis sur iCloud, FaceTime et Messages. Contactez ensuite l’assistance. Vous devez fournir une copie du certificat de décès. Les données du défunt sont alors effacées sans qu’il soit possible de les récupérer.

Microsoft

Pour fermer le compte, contactez le service dépositaire des archives de Microsoft en envoyant un courrier électronique à l’adresse msrecord@microsoft.com. Vous devez ensuite fournir un certificat de décès, un document qui prouve que vous êtes bien le plus proche parent ou le bénéficiaire des biens et une photocopie de votre carte d’identité. La bonne nouvelle est que vous pourrez ensuite récupérer les données du défunt sous la forme d’un CD qui sera envoyé au plus proche parent.

Facebook

Dans ses pages d’aide, Facebook propose plusieurs formulaires pour gérer les décès des utilisateurs. Vous pouvez assez facilement demander la suppression du compte en vous rendant sur cette adresse. Vous devrez fournir une copie de l’acte de décès ou une autre preuve et indiquer la date du décès. Le formulaire permet également d’organiser une collecte de fonds pour payer les frais d’obsèques.

L’autre option est de demander à ce que le compte soit transformé en compte de commémoration. La mention « En souvenir de » est alors affichée à côté du nom de la personne sur son profil et ses amis peuvent partager leurs souvenirs sur le journal de commémoration. Là encore, il faut fournir une preuve de décès.

Facebook permet également d’agir de votre vivant, en allant dans les paramètres généraux, puis dans la gestion du compte. Vous pouvez également demander que le compte soit supprimé dès que Facebook est au courant de votre décès. Vous pouvez enfin désigner un « Contact légataire », c’est-à-dire la personne qui aura la charge de gérer votre compte de commémoration (cliquez sur l’image ci-dessous pour l’agrandir).

Instagram

Comme pour Facebook, le compte du défunt peut être supprimé ou transformé en compte de commémoration en utilisant les formulaires prévus à cet effet. Vous devez fournir un document tel qu’un certificat de décès ou de naissance, voire une preuve que vous gérez sa succession. Pour le passage en compte de commémoration, une preuve de décès suffit. Instagram demande également d’indiquer la date de la mort.

Snapshat

Allez sur la page d’assistance de Snapshat et cochez la case Signalez un problème de sécurité, puis la case Le compte Snapchat de quelqu’un d’autre. Cliquez sur OUI à la question Avez-vous encore besoin d’aide ? Ensuite, cochez la case Cette personne est décédée et remplissez le formulaire. Vous devrez joindre une copie du certificat de décès.

Twitter

A l’aide d’un formulaire dans le centre d’assistance, demandez la désactivation du compte de l’utilisateur décédé. Vous recevrez ensuite un courrier électronique de Twitter pour fournir des informations supplémentaires, en particulier une copie de votre carte d’identité et une copie du certificat de décès de la personne concernée.

Yahoo

A partir de la page d’aide de Yahoo, contactez le service client et demandez la fermeture du compte. Vous devez indiquer l’identifiant Yahoo de la personne décédée et fournir une copie du certificat de décès, une copie de votre carte d’identité et un document indiquant que vous êtes un représentant personnel ou l’exécuteur testamentaire de la personne décédée. Si vous souhaitez obtenir le contenu du compte du défunt, il vous faut disposer d’une ordonnance d’un tribunal irlandais !

Amazon

Envoyez une copie de l’acte de décès à l’adresse électronique bereavement-support@amazon.fr. Si vous disposez d’un compte Amazon, vous pouvez récupérer les chèques-cadeaux et les contenus numériques du défunt. Pour cela, il faut une preuve de votre relation avec la personne décédée, ainsi que l’adresse électronique et le dernier achat associés à votre compte.

Ebay

Pour fermer le compte d’une personne décédée, il faut contacter eBay en utilisant son système de messagerie instantanée. Le délai de fermeture est de 30 jours, mais eBay n’indique pas quels sont les documents à fournir. Il faut en revanche que tous les paiements soient effectués et que tous les litiges soient réglés.

PayPal

A l’heure du tout numérique, PayPal se montre le plus contraignant et demande d’envoyer des documents par courrier postal ou par fax (au 0821 230 215) ! Vous devez transmettre une page de garde expliquant la situation, les coordonnées de la personne responsable de la succession avec une pièce d’identité, le certificat de décès et une copie du testament ou des documents légaux qui stipulent l’identité de l’administrateur de la succession. Enfin, ajoutez une lettre pour indiquer quoi faire des fonds restants sur le compte. Bref, un vrai parcours du combattant.

Et aussi

Supprimer le compte Twitter d’une personne décédée

Pour supprimer le compte twitter d’une personne décédée il faut contacter Twitter en leur fournissant une liste de pièces justificatives afin qu’ils suppriment le compte du défunt :

  1. Le nom d’utilisateur du compte Twitter de la personne décédée (@nomdutilisateur ou twitter.com/nomdutilisateur)
  2. Une copie de l’acte de décès de l’utilisateur concerné
  3. Une copie de vos papiers d’identité officiels (permis de conduire par exemple)
  4. Une déclaration signée comprenant :
    • Votre nom et votre prénom
    • Votre adresse email
    • Vos coordonnées actuelles
    • Votre lien avec l’utilisateur décédé ou sa succession
    • L’action demandée (par exemple : « Veuillez désactiver ce compte Twitter »)
    • Une brève description des détails qui prouvent que ce compte appartient à la personne décédée, si le nom du compte ne correspond pas au nom figurant sur le certificat de décès
    • Un lien vers un avis de décès en ligne ou une copie de l’avis de décès dans un journal local (facultatif)

Pour entamer cette procédure vous devez vous rendre tout d’abord sur cette page : https://support.twitter.com/forms/privacy

Comment signaler le décès d’un utilisateur ou un compte Facebook qui doit être transformé en compte de commémoration ?

Transformation du compte en compte de commémoration :

Les comptes de commémoration permettent aux amis et à la famille de se réunir et de partager des souvenirs après le décès d’une personne. La transformation d’un compte en compte de commémoration permet également de le sécuriser en empêchant que d’autres utilisateurs s’y connectent.

Si un membre de la famille ou un ami proche nous en fait la demande, notre politique est de transformer le compte d’une personne décédée en compte de commémoration. En savoir plus sur ce qui se passe lorsqu’un compte est transformé en compte de commémoration.

Veuillez noter que nous ne pouvons pas communiquer les informations de connexion du compte d’un autre utilisateur, même dans ces circonstances. Les politiques de Facebook interdisent à quiconque de se connecter au compte d’une autre personne, quelles que soient les circonstances.

Pour demander la transformation d’un profil en compte de commémoration, n’hésitez pas à nous contacter.

Suppression du compte :

Les membres de la famille proche avérés peuvent demander la suppression du compte Facebook de la personne décédée.

Comment demander la suppression du compte Facebook d’un membre de ma famille décédé ?

Nous vous présentons nos condoléances. Afin que nous puissions vous aider à supprimer de Facebook le compte de votre proche, vous devez nous fournir un document confirmant que vous êtes un membre de la famille proche ou un exécuteur testamentaire du titulaire du compte.

Pour que nous puissions traiter votre demande au plus vite, vous devez nous fournir une copie numérisée ou une photo de l’acte de décès de votre proche.

Si vous n’en avez pas, vous devrez nous fournir une preuve d’autorité et une preuve du décès de votre proche. Vous trouverez ci-après la liste des documents que nous acceptons.

Envoyez l’un des documents suivants prouvant votre autorité :

  • Une procuration.
  • Un acte de naissance.
  • Un testament.
  • Une lettre de succession.

Envoyez l’un des documents suivants prouvant le décès de votre proche :

  • Un article nécrologique.
  • Une carte commémorative.

Remarque : les informations présentes sur les documents que vous nous fournissez doivent correspondre à celles qui figurent sur le compte de votre proche. Lors de l’envoi des documents, veuillez masquer les informations personnelles dont nous n’avons pas besoin pour donner suite à votre demande (par exemple, le numéro de sécurité sociale).

Lorsque vous aurez rassemblé les documents requis, n’hésitez pas à nous envoyer une demande.

En savoir plus sur ce qu’il se passe lorsqu’un compte est supprimé.

Si vous choisissez de supprimer votre compte :

  • Une fois votre compte supprimé, vous ne pourrez plus le réactiver.
  • Nous ne procédons à la suppression que quelques jours après la demande. Si vous vous connectez à nouveau à votre compte Facebook pendant cette période, la demande de suppression est annulée.
  • Certaines informations, comme l’historique des messages, ne sont pas stockées dans votre compte. Cela signifie que vos amis peuvent toujours accéder aux messages que vous avez envoyés après la suppression de votre compte.
  • Les copies de certains éléments (par exemple, les enregistrements de journal) resteront dans notre base de données, mais ne seront plus associées à aucun identifiant personnel.

Suppression du profil d’un membre de LinkedIn décédé

Il arrive malheureusement parfois que vous trouviez le profil d’un collègue, d’un camarade de classe ou d’un être cher qui est décédé. Si cela se produit, nous pouvons fermer le compte de cette personne et supprimer son profil pour vous.

Vous devrez fournir :

  • Le nom du membre
  • L’URL de son profil LinkedIn
  • Votre relation avec cette personne
  • L’adresse e-mail du membre
  • La date à laquelle celui-ci est décédé
  • Un lien vers l’obituaire
  • L’entreprise dans laquelle celui-ci a travaillé le plus récemment

Pour lancer ce processus, veuillez répondre à quelques questions à propos de la personne décédée en remplissant ce formulaire.

Une fois ce formulaire rempli, nous vous contacterons à l’issue de son examen.

1 Commentaire

  1. Hubert PUJET
    Est-bien raisonnable d'effacer ses empreintes digitales alors que les IA seront bientôt capables de reconstituer un être virtuel à partir de sa vie passée dans l'immédi@tique ? La second étape du transhumanisme sera de doter cette âme 2.0 défunte d'un nouveau corps organique et de la remixer dans la Cité. Nous regagnerons alors dans le futur tous les mythes passés de la réincarnation.