Bienvenue sur mon blog

Nouvelles & échanges

La vie devient une chose délicieuse, aussitôt qu'on décide de ne plus la prendre au sérieux.Henry de Montherlant

Journée du dépassement

Une grande partie des êtes humains dépriment : nous venons de consommer toutes les ressources de la planète deux jours plus tôt que l’année dernière (et surement deux jours avant celle de l’année prochaine).

Pourtant, ce n’est pas une découverte, tout le monde sait que cela va se produire et à peu près quand. Les humains en question pourraient déprimer toute l’année au point où nous en sommes. Ce qui ne changerait pas grand chose, sauf pour eux.

Le style de vie que nous avons en Europe occidentale nous amène à consommer deux planètes et demi par an. C’est mieux que les américains (qui eux sont à cinq planètes), moins bien que beaucoup d’autres pays (qui rêvent sans vergogne de notre style de vie, pendant que certains d’entre nous rêvent de celui des américains). Sans parler de ceux pour qui l’écologie est un luxe : ils préféraient surement la fin des guerres civiles ou des famines ou des épidémies ou juste pouvoir penser / écrire / lire librement ou ne pas être ostraciser parce qu’ils sont différents.

Les actions individuelles sont nécessaires (ne serait-ce que pour se donner bonne conscience) même si elles ne sont pas suffisantes. Il faudrait changer profondément notre mode de vie en favorisant les circuits économiques courts, en évitant le gaspillage, en acceptant ce que nous offre la nature (des sécheresses, de la chaleur, des inondations, des ouragans et autres tornades ou cyclones, que nos actions amplifient … et aussi des fleurs, des abeilles, des forêts, une mer bleue, des rivières rutilantes, que nos actions détruisent petit à petit)

Qui est vraiment prêt à mettre les mêmes vêtements en les usant jusqu’à la corde, à ne plus acheter que des produits locaux, à manger de la viande une fois par mois, à réduire au maximum les déplacements, à se chauffer avec du bois, à avoir un ratio de une personne pour dix m2 chez lui, … si les autres (tous les autres) ne le font pas ?

Alors, il faut des mesures gouvernementales (qui ne défavorisent pas notre économie, qui ne posent pas de problème aux gens qui n’ont pas les moyens d’avoir une voiture écologique, qui ne remettent pas en cause les corporations diverses, …) qui changent tout (pour sauver les humains et la bio diversité … la planète, elle, s’en fout un peu : quand les humains auront disparu, en trois ou quatre cent ans à peine elle sera redevenue belle et bleue) sans rien changer (ou alors en changeant pour tout le monde en même temps, ce qui est infaisable).

En me relisant, je trouve ce post assez déprimant. En gros, on (la race humaine) va dans le mur.

Et pourtant, je suis optimiste de nature, et je me dis que les changements que nous faisons (chacun à son niveau, sans juger les autres ; au niveau de notre pays et de l’Europe, au niveau mondial à travers les accords de Paris, …) sont un début, une prise de conscience (certes tardive mais mieux vaut tard que jamais).

Quand j’étais jeune tout cela n’était qu’un cauchemar lointain auquel personne ne croyait. Tout le monde s’en foutait en pratique.

Nous avons fait du chemin depuis (certains qui prônent l’autocastration ou le suicide exagèrent un peu).

Je suis persuadé que ces actions vont se développer, que la maturité collective va augmenter, que nous laisserons une situation terrible mais pas dramatique et que nos descendants pourrons avoir les bonnes réactions pour éviter la catastrophe.

Et puis, ils seront bien forcés de toute façon …

Pas de commentaire.