Des soirées …

De mon temps, pour organiser une soirée entre copains, il fallait passer par de vieux téléphones fixes souvent sous le contrôle vigilant des parents. Impossible de raconter des histoires avec un gros engin gris à touche poster triomphalement au milieu du salon, des oreilles attentives indiscrètes à portée.

Une fois le lieu et l’heure connu, il restait à attendre tout le monde. Et là, pas de téléphone portable pour prévenir d’un retard ou fournir une excuse fallacieuse, plus de pigeons voyageurs pour faire le lien … Il fallait faire avec les absents en se demandant ce qui avait pu leur arriver : perdu sans le saint GPS au milieu de la nuit noire dans une nature inhospitalière, resté couché avec une gastro monumentale ou simplement, envie soudaine de faire autre chose ?

Aujourd’hui, quelques cemeuhceus, deux twist (jeux de mots primaire), une invitation Face de bouc et dans l’heure, que dis-je ! en instantanée les participants sont reconnus sur des photos postées pas d’autres invités plus ou moins connus, en tout cas des amis !

Progrès ?

Au final, du moment que tout le monde s’amuse …

Pas de commentaire.