Bienvenue sur mon blog

Nouvelles & échanges

La vie devient une chose délicieuse, aussitôt qu'on décide de ne plus la prendre au sérieux.Henry de Montherlant

Archives mensuelles: septembre 2013

Pourquoi ai-je envie de démolir les conducteurs qui doublent à droite et se faufilent dans les bouchons ?

première raison : parce que je ferais bien comme eux mais que je n’ose pas (mort à mon éducation) et du coup cela me frustre terriblement

seconde raison : parce que c’est dangereux pour les autres conducteurs (et pour eux-mêmes, mais bon c’est leur problème)

troisième raison : parce que j’ai peur de leur réaction si je leur dis que ce n’est pas bien (de plus en plus de gens disposent d’un revolver – chargé – dans leur boite à gants)

Cet angoissant besoin de les empêcher (quand je les aperçois dans le rétro) ou de les punir (quand ils sont déjà passés) m’inquiète. Suis-je normal ? trop con-formiste ? Pour compenser, je les insulte copieusement (avec un répertoire large et varié), et je me félicite chaleureusement (toi au moins tu fais attention aux autres et tu es prudent, et en plus, tu n’es pas à cinq minutes près). Pourtant, si l’on fait un parallèle avec le travail, il a très souvent des gens qui doublent à droite et l’on souhaite parfois un rapide retour à l’âge de pierre où l’usage de la massue pour se faire comprendre n’était pas encore prohibé.

L’autre solution étant de ne pas prendre les autoroutes ou de ne pas aller au travail … pas simple !!

Rires volés

Je vais avoir deux cent ans jeudi. Il est temps d’organiser une nouvelle partie.   J’ai vu tout ce qu’il y a à voir sur notre sympathique planète. Jeune, je suis allé en Afrique découvrir la faune sauvage, à une époque où voyager se faisait à pied ou à dos de bêtes. J’ai craqué devant…
lire la suite

Le chevalier noir

Un soir sans lune, il sortit du château royal par l’immense pont-levis, la tête enfoncée dans les épaules. Les premiers frimas recouvraient le pays d’un voile épais. Il avait survécu à de nombreuses aventures, certaines étranges, d’autres fabuleuses. Cette fois, il ne voyait pas par quel bout prendre cette nouvelle mission. Faisant preuve d’une grande…
lire la suite

Futilité essentielle

Dominique discute avec ses amis, assis dans un fauteuil en cuir du bar renaissance dont le plafond culmine quatre mètres plus haut. Il ne prête guère attention au lustre magnifique composé de zirconium qui illumine la pièce d’une lumière majestueuse. Quatre serveurs parcourent l’immense salle à grands pas, s’assurant que tout le monde a ce…
lire la suite

Echanges

Jonathan vit dans une petite maison de ville à la campagne. Il a un salon avec un coin cuisine et une chambre à l’étage, et une douche et des WC dans le couloir. C’est petit, meublé du minimum vital avec de la récupération venant tout droit des soldes. C’est aussi vide, sauf si l’on qualifie…
lire la suite